Les étapes de fabrication

Les étapes de fabrication

La modélisation 3D

La modélisation 3D est précédée par la création d’une esquisse, un dessin réalisé à la main par l’artisan joaillier à l’aide d’une peinture gouache. Cette méthode de représentation permet d’obtenir une image plus concrète et de définir de manière précise le détail des pierres qui vont orner le bijou.
La création du modèle 3D s’effectue par la suite avec des outils de CAO très précis. Cette opération offre à la fois la possibilité de concevoir le bijou en conformité totale avec le dessin initial et d’optimiser la fabrication dans le respect des règles de l’art.

La cire

Une fois le modèle 3D conçu, nous procédons à l’impression du fichier afin d’obtenir une maquette. Cette pièce sera fabriquée avec de la cire et sera de la taille réelle du bijou à créer. Notre imprimante tridimensionnelle est capable de reproduire dans le moindre détail les formes complexes dessinées par l’artisan joaillier.
En effet, avec un point de fusion supérieur à 100°C, la cire permet d’obtenir une surface lisse et un rendu très détaillé, avec des couches très fines pouvant aller jusqu’à 25 microns d’épaisseur. Elle s’adapte ainsi à la perfection à la réalisation de maquettes de bijou, comportant de nombreuses subtilités.
Une fois la pièce prête, elle fera l’objet d’une vérification très pointue et d’une retouche, si besoin est.
Ce procédé permet ainsi de gagner du temps et d’obtenir un résultat similaire à ceux des techniques de fabrication classiques à la cire.

Le sertissage

Le sertissage est l’étape qui suit la fonte, la préparation et le rattrapage. Ainsi, une fois la ou les pierres précieuses à enchâsser choisies, l’artisan les fixe sur le bijou. Les techniques utilisées varient en fonction du modèle, de la forme et de la taille de la pierre.
Cette étape requiert l’utilisation d’outils adaptés : un marteleur (un minuscule marteau-piqueur électrique), ainsi que des burins et des échoppes de très petite taille.

Le polissage

Le polissage consiste à peaufiner le métal afin de le rendre lisse et brillant. Cette opération nécessite l’utilisation de divers outils et machines comme les papiers abrasifs, les brosses et les rouleaux imbibés de pâtes à lustrer, les disques tampons et les fils de lin et de coton. Ainsi, il s’agit d’un travail de finition, lequel doit être assuré par un artisan reconnu pour son expérience et son savoir-faire.
Pour polir l’ensemble des surfaces du bijou, il convient de se servir de plusieurs techniques. Il faut tout d’abord poncer l’intérieur et l’extérieur à l’aide d’une lame afin d’éliminer les rugosités et unifier la surface. Ensuite, la pièce doit être plongée dans différents bains : bain d’ultrasons, bain d’électrolyse, puis rinçage à l’eau claire. Enfin, le bijou sera soumis à une vapeur haute pression. Cette opération permet de faire disparaître toute trace de gras ou de poussières incrustés à la surface du bijou.

La gravure

La gravure permet de personnaliser le bijou afin qu’il reste une pièce unique. Ainsi, à la demande du propriétaire, nous pouvons y graver ses initiales ou un petit mot.
Dans le cas des gravures complexes, il convient d’utiliser d’un outil spécifique comme une pointe carbure (il s’agit d’un graveur électrique sous forme de stylet muni d’une pointe en diamant), un burin ou une pointe sèche et de réaliser les tâches à la main. Bien que cette technique de gravure en creux requière du temps et une très grande concentration, elle permet d’obtenir des gravures perpétuelles. Les artisans peuvent aussi recourir à la technique de marquage à l’acide (l’aquatinte).

Le poinçonnage

Le poinçonnage est la dernière étape de la fabrication d’un bijou en métal précieux comme l’or, l’argent ou la platine. Réalisé à l’aide d’un marteau, il permet de garantir la pureté du métal.
Il existe deux types de poinçon : le poinçon de maître (la signature de l’artisan bijoutier) et le poinçon d’État qui indique la teneur légale du métal précieux dans le bijou : 750 pour l’or 18 carats, 916 pour l’or 22 carats ou encore 999 pour l’or 24 carats.
Le poinçon est toujours apposé à l’extérieur de l’anneau, sur le côté intérieur de la main.


Réseaux sociaux | Newsletter

Restez connecté à Divinescence pour recevoir
nos offres en vous abonnant à notre Newsletter

Lettre d'informations

Réseaux sociaux | Newsletter

Restez connecté à Divinescence pour recevoir
nos offres en vous abonnant à notre Newsletter

Lettre d'informations