Comment choisir son diamant

Comment choisir son diamant

Les caractéristiques du diamant

Le prix de vente d’un diamant taillé peut varier considérablement. Pour déterminer objectivement sa valeur, il faut apprécier ses quatre caractéristiques principales, désignées par les « 4 C ». Ce sont son poids (carat), sa couleur (color), sa pureté (clarity) et sa taille (cut). Chaque caractéristique est évaluée selon son échelle de classification spécifique aux normes internationales. D’un point de vue esthétique, elles déterminent la beauté et la brillance du diamant.

Le poids du diamant (Carat)

Exprimé en carat, le poids du diamant détermine son diamètre. C’est le critère le plus connu et le plus simple à prendre comme référence lors de son achat. Un carat correspond à 0,20 gramme. En deçà du carat, l’unité de poids utilisée est le centième ; ainsi, une étiquette de 0,25 sur un diamant signifie que la pierre pèse 25 centièmes (le terme « 25 points » peut également être utilisé).

La couleur du diamant (Color)

Pour un diamant de qualité, la couleur se situe dans les tons de blancs, chaque pierre étant classée sur une échelle de A à Z depuis le blanc neige jusqu’au jaune, voire au brun.

Plus un diamant est blanc, mieux il est coté ; les pierres dans les tons champagne, voire brun clair, ont une valeur moindre, et sont généralement réservées à un usage industriel, mais leur cote peut augmenter en fonction de la demande.

Parmi les autres couleurs dites « fancy colours » (bleu, vert, jaune canari, brun intense), le rose se distingue ; habituellement très pâle, il est parfois soutenu, et le diamant vaut alors autant, sinon plus que le blanc pur. Un moyen simple d’apprécier la couleur d’un diamant consiste à le poser sur une feuille blanche, colette dirigée vers le haut en direction d’une source lumineuse blanche et froide ou à la lumière du jour, mais jamais celle du soleil.

La pureté du diamant (Clarity)

Lors de sa formation, les changements variations de température ou de pression et le contact avec d’autres matières créent de légères déformations naturelles appelées « inclusions » au sein du diamant.

Évaluer son degré de pureté revient à étudier le nombre et la localisation de ses éventuelles inclusions, et à le classifier suivant les normes internationales..

Le « pur à la loupe » désigne les diamants les plus purs, exempt d’inclusions lorsqu’ils sont examinés à la loupe x10 sous une lumière normale. Ensuite, les catégories « VVS (Very Very Small Inclusion) » et « VS (Very Small Inclusion) » regroupent les diamants comportant respectivement de minuscules et de très petites inclusions difficilement repérables sous le grossissement x10. Quand les inclusions sont petites, mais faciles à voir à la loupe x10, on utilise la dénomination « SI (Small Inclusion) ». Enfin, les dénominations « Piqué 1 », « Piqué 2 » et « Piqué 3 » s’appliquent aux diamants dont les inclusions sont facilement discernables à l’œil nu à travers la couronne, et qui peuvent affecter la brillance de la gemme.

La taille du diamant (Cut)

La qualité de la taille d’un diamant se juge à ses proportions, à la symétrie et à son polissage, et non à sa forme. Elle est déterminante pour la brillance de la pierre, son feu (la manière dont la lumière se disperse par toutes les couleurs du spectre lumineux) et la scintillation, qui correspond au contraste entre le blanc et le noir créé par la réflexion de la lumière.

L’art de la taille consiste à préserver le maximum de matière du diamant brut tout en optimisant ses effets sur son aspect général et lui donner des proportions parfaites, qui se réfèrent au rapport entre sa grosseur, sa forme et les angles de chacune de ses facettes.

Quand la qualité de la taille est optimale, elle est dite « excellente », ce qui signifie que le diamant renvoie presque toute la lumière qui y entre, apportant feu, brillance et vie. Juste après, le « Very Good » produit du feu et beaucoup de scintillation dans des conditions normales de luminosité. Quand le diamant reflète la majorité de la lumière qui entre en offrant une bonne brillance, la taille est désignée par « Good ». En revanche, si le diamant laisse s’échapper trop de lumière par ses côtés ou ses extrémités, sa taille est classifiée « Fair ». Lorsque la quantité de lumière perdue est encore plus importante, et que le diamant est terne et sans vie, la taille est qualifiée de « Poor ». « Fair » et « Poor » ne sont pas des tailles acceptables.